Pardonne-moi .. d’être moi ! ?

Le début de notre messe quotidienne est souvent marqué par l’insistance du prêtre à nous dire qu’il faut demander pardon parce que nous n’avons pas fait assez d’efforts…
Ce n’est pas ma conception de la spiritualité; ni non plus du péché et du pardon. Il ne s’agit pas d’abord de faire des efforts.

Je me constate pécheur – c’est à dire limité dans mon amour. Je sais aussi que je fais des péchés.
Mais surtout, et c’est beaucoup plus important, je souhaite entrer davantage dans l’amour du Seigneur. Je me reconnais « aimant peu »: non par une « absence d’efforts », mais parce que j’en suis là où j’en suis…

Comment progresser? Mais.. en se remettant entre les mains de Dieu ! On progressera beaucoup plus ainsi que par notre volonté.

Penser « volonté » (efforts), pour moi c’est un manque de confiance en l’amour du Seigneur qui ne demande qu’une chose, c’est que nous nous assouplissions, que nous nous détendions pour sentir de plus en plus finement des choix possibles, des envies nouvelles, des douleurs nouvelles dans les autres et en nous-même. Nous deviendrons doux (Je reconnais Seigneur, que je suis loin d’être doux – mais je sais que ce n’est pas par des efforts que je deviendrai plus doux: au contraire, c’est par le laisser-aller entre tes mains !! :-)

La spontanéité a un rôle essentiel, pour apprendre à se connaître: il s’agit d’être soi-même, dans l’amour.

Seigneur, montre-moi mon chemin d’amour ! Je me remets entre tes mains.

Un commentaire sur “Pardonne-moi .. d’être moi ! ?”

  1. Ph.Lestang dit :

    Souvent, au début de la messe on demande à Dieu sa miséricorde, son pardon; d’avoir pitié de nous. Mais _il a pitié_ !
    Dieu me connaît comme je suis, et il m’aime.

Laisser une réponse