Le RSS de vos lectures (Spurl)

J’avais déjà parlé de Spurl il y a longtemps sur “Pertinences“, en tant qu’outil de stockage sur le web.

Mais avec le RSS il est possible d’utiliser Spurl pour proposer jour après jour aux internautes une liste sélectionnée de tout ce que l’on a lu et apprécié sur le web.
Mon ami Claude Hériard a mis en place un système un peu différent, intitulé “Klod’s Clipping”, à partir de NewsGator (voir ce billet).

La méthode de Claude ne me convenait pas tout à fait: je lis des pages web de très nombreuses origines (y compris par exemple qui me sont signalées par des correspondants); NewsGator constituerait une étape inutile et peu adaptée à mon mode de circulation RSS+web.

Spurl propose d’installer un bouton dans la barre d’outils: chaque fois qu’une page me paraît proposer un raisonnement ou une information intéressante, il suffit d’un clic sur le bouton, et la page s’ajoute à la collection créée par Spurl, en http://www.spurl.net/discover/user/PhL/.

Sur la page Spurl, pour vous abonner au flux RSS cliquez à droite sur ATOM pour la ou les catégories de votre choix. On ne peut pas semble-t-il s’abonner à l’ensemble des catégories comme un seul flux.

A noter que je ne partage pas forcément les opinions énoncées! C’est le raisonnement ou l’information qui m’intéresse.

Ce nouvel ensemble de flux est une sorte de développement de ma page “Liens web“, dans laquelle je ne fais figurer que des documents d’intérêt général, si possible durables. “My Spurls” est beaucoup plus un compte rendu de lectures au jour le jour.
Les premières pages que j’y ai mises sont un débat, à propos de la prise de position politique d’un économiste réputé: les critiques portent à la fois sur le raisonnement économique suivi et sur la distinction entre politique et science économique!
Cela fait partie de ces choses passionnantes que l’on trouve sur les blogs, et que je suis par “Blogs, blogs, blogs“.

Si j’ai titré ce billet “le RSS de vos lectures”, c’est que bien entendu chacun peut en faire autant, et créer son “My Spurls”.