Friendfeed etc.: un nouveau type de sites sociaux

Friendfeed, que je découvre par ce billet de Fred Cavazza, est un site où l’on peut faire apparaître toute l’activité que l’on a sur le web, et recevoir des commentaires. Le mieux est d’aller voir par exemple le feed de Fred Cavazza. Fred estime qu’il s’agit là d’une nouvelle façon pour un blogueur d’informer ses lecteurs et de dialoguer avec eux. Tous les flux RSS que l’on a peuvent y figurer, ainsi que ce que l’on écrit sur Twitter ou autres microblogging, ce que l’on publie sur Flickr ou autres, etc.. Voir le schéma à la fin du billet.

Comme je fais partie de ceux qui écrivent à pas mal d’endroits différents, je vais essayer de me mettre à Friendfeed, et de réactiver Twitter par la même occasion. N’hésitez pas à mettre un petit commentaire sur ma page Friendfeed pour dire que vous êtes passé! :-) (8.08 - Euh.. non, cela ne semble possible que si vous êtes inscrit à Friendfeed).
Comme vous le verrez, une bonne partie de ce qui y apparaît est constitué par les flux RSS, “mes lectures” en somme. L’approche est différente de Netvibes, plus chronologique et souple, notamment si on écrit des messages de type Twitter. C’est un peu plus large que ce que mes flux RSS donnent, puisqu’il y a en plus les “idées et citations” (déjà sur Netvibes), ainsi que Twitter, où je donne de petites infos.
L’ensemble peut aussi être reçu comme un flux RSS, ce qui permet de ne venir sur la page Friendfeed que si on veut écrire, ou lire plus commodément.

C’est peut-être un gadget; mais je pense que Fred Cavazza a raison quand il y voit une des dimensions de l’avenir des relations sociales sur Internet: car c’est plus informel que Facebook et autres, et donc bien adapté à ce réseau multiforme qu’est la toile.

P.S.: “Spurl” ne faisant pas partie des sites de bookmarking reconnus par Friendfeed, mes “lectures” Spurl apparaissent (pour l’instant?) comme si c’était des billets de blogs dont j’étais l’auteur… J’envisage de passer à Del.icio.us, mieux reconnu.