Firefox: raccourcis etc.

En complément à mon billet sur les plugins Firefox, voici quelques raccourcis clavier et deux autres plugins.

Les raccourcis sont donnés ici pour Mac. Je les ai convertis à partir d’un excellent document pdf sur Firefox qui en donne de nombreux pour PC, et fournit beaucoup d’autres informations.

Ces raccourcis s’ajoutent à ceux que vous connaissez déjà ou que vous pourrez retrouverez sur le document cité.

- Se déplacer entre onglets: Contrôle Tab
- Réouvrir un onglet que l’on vient de fermer: Pomme shift T
- Placer le curseur dans le champ “Recherche” (Google): Pomme K
- Afficher le code source de la page: Pomme U
- Modifier la taille des caractères (affichage): Pomme + ou Pomme -

On voit que la difficulté sur Mac est que c’est tantôt la touche Contrôle et tantôt la touche Commande (Pomme) qu’il faut utiliser (Pomme Tab est déjà pris par le système).

Deux nouveaux plugins:
- Resurrect pages, que je n’ai pas encore eu l’occasion d’utiliser, et qui sert lorsqu’on se trouve devant une page qui n’existe plus (”404″ notamment): un clic droit, et le plugin propose de consulter les caches de plusieurs moteurs.
- Customize Google, qui filtre en principe les publicités des pages Google (je n’ai pas vu de différence), et permet divers autres paramétrages, par exemple de numéroter les résultats et de montrer la vignette (”favicon”) de chaque site. De plus il ajoute une ligne en haut, proposant de faire la même recherche avec d’autres moteurs, ce qui peut être pratique dans certains cas.

Rien de bien génial donc, mais deux tout petits “plus”.

Deux outils pour suivre les commentaires, ou les changements d’un site

Je découvre par France Info et le blog Creaone deux outils pour suivre les commentaires qui apparaissent sur les blogs, ou éventuellement d’autres changements sur une page web.

Bien sûr le RSS reste la solution de base dans beaucoup de cas, à condition que le blog comporte la possibilité de s’abonner à un fil RSS pour les commentaires. Mais Update Scanner et CoComment ont également leur intérêt.

Update Scanner est une extension pour Firefox. Un clic droit sur la page, et Update Scanner enregistre la page sur votre ordinateur, puis surveille les changements qui y apparaissent. Cela s’applique donc à tout changement, et pas seulement aux commentaires. Une petite flèche en bas de l’écran devient bleue quand un changement est intervenu sur un des sites que l’on suit. Ce qui a changé est surligné en jaune. Plus pratique en somme que le RSS, quand on veut vraiment suivre ce qui se passe sur un site, et plus général.

Co-comment ne concerne, pour l’essentiel, que les sites où l’on a placé soi-même un commentaire; il fonctionne sur un principe un peu analogue mais existe aussi pour d’autres navigateurs que Firefox. Il a par ailleurs l’ambition de créer une sorte de réseau social, pour suivre les commentaires postés par d’autres personnes: cela, évidemment, Update Scanner ne peut pas le faire.

Update Scanner me semble très pratique. Le seul avantage de Co-comment, quand on l’utilise avec Firefox, est de fonctionner automatiquement, sans qu’il soit besoin de penser à cliquer pour que le suivi se mette en place.

Il faudra voir à l’usage…

12.10 - Je désactive Co-comment, car sur un site où je vais fréquemment, Co-comment efface la page dès qu’on déplace la souris! On se retrouve avec une page blanche.
16.10 - L’équipe de Co-Comment a corrigé le bug…
17.10 - … enfin, sur ce site; par contre je retouve le bug sur un autre site… Le 31.10 Co-Comment me dit que c’est corrigé à nouveau.

Echangeons nos plugins…

Quand deux utilisateurs de Firefox se rencontrent, chacun muni de son portable, qu’est-ce qu’ils se racontent? Des histoires de Firefox: ils se montrent leurs plugins!

Pour ma part j’avais découvert récemment Jeteye, Watchlist, Permatabs, Chromatabs, DuplicateTabs, ainsi que Zotero qui mérite une explication à part. Jeteye donne une sorte de marque-pages complémentaire, où je regroupe des références relativement temporaires (par exemple en ce moment je réfléchis sur les wikis). Watchlist permet d’être prévenu lorsqu’un site en panne refonctionne. Permatabs empêche que l’on ferme un onglet. Chromatabs colorise les onglets avec une couleur dépendant du site. DuplicateTabs permet d’ouvrir une copie d’un onglet dans une nouvelle fenêtre.

Zotero fait 4 ou 5 choses: il extrait d’une page web les références bibliographiques et les citations (ne fonctionne pour l’instant que pour certains sites anglais et peu de français). D’autre part il sauve les pages web en collections et sous-collections. On peut ajouter dans ces collections des notes personnelles, des fichiers, etc. Enfin on peut annoter et surligner les pages sauvées. Les collections sont sur l’ordinateur (ou sur une clef USB en utilisant une version “portable” de Firefox), ce qui permet de les regarder même là où on n’a pas d’accès Internet. Les documentalistes apprécient beaucoup et c’est en pleine extension. Je l’ai découvert par cet article.

De son côté F. m’a notamment montré Adblock Plus, Copy Plain Text, External IP, FEBE, IE view (PC seulement), Linky, Temporary Inbox, Undo Closed Tabs Button, Unhide Passwords et Url Link (mettre des guillemets pour faire la recherche)!

Adblock a pour but de bloquer les publicités, en faisant appel à une liste de référence et en ajoutant celles qu’on lui désigne. “Copy Plain Text” permet de récupérer le texte d’une page web sans enrichissements. External IP affiche votre IP dans la barre d’état. FEBE sert à programmer des sauvegardes de son environnement Firefox (plugins, signets etc.); pratique ausi en cas de changement d’ordinateur. IE View simule Internet Explorer. Linky permet d’ouvrir d’un coup toute une série de liens que l’on a sélectionnés avec la souris. “Temporary Inbox” crée des adresses mel temporaires pour s’inscrire à des sites. “Undo Close Tabs Button” permet de rouvrir un onglet que l’on a fermé par erreur. “Unhide passwords” montre en clair les mots de passe pendant le temps où on les tape (et les recache dès que le curseur a quitté la zone). URL Link rend correctes et cliquables les adresses URL mal formées ou simplement en texte.

Nous avons aussi parlé des moteurs de recherche, dont certains peuvent compléter agréablement Google: en cliquant (dans le menu de recherche) sur “Gérer les moteurs de recherche” puis “obtenir d’autres moteurs” on aboutit sur une page en anglais avec divers moteurs; en bas de cette page on peut cliquer sur le lien http://mycroft.mozdev.org; choisir ensuite “Advanced Search”, puis “French” dans la ligne “Site language”: vous verrez apparaître une très longue liste de moteurs classés par catégorie, dont par exemple de très nombreux dictionnaires.

30.12.07 - Mr Uptime remplace semble-t-il Watchlist; Update Scanner permet d’être prévenu quand une page subit une modification. A signaler aussi “Personas“, qui permet de mettre de jolies couleurs (”thèmes” ou “skins”) dans votre Firefox.

(Voir également mon billet précédent).

20.03.08 - J’ai ajouté depuis quelque temps le plugin “resizable textarea”, ainsi que récemment “Download Statusbar” que je trouve pratique, l’excellent plugin Faviconize, et l’étonnant script Mypage qui permet de sélectionner les parties de pages que l’on veut imprimer (apparaît comme un minuscule bouton en haut à droite de la page). A signaler également la très utile liste de 50 trucs pour Firefox.

Quelques applications Mac que j’aime

Comme beaucoup d’habitués du Mac j’utilise de très nombreuses applications. En voici une vingtaine, plus ou moins connues. Certaines sont en anglais; et il ne s’agit pas forcément de freewares! :-)
- GraphicConverter est un “must” pour tous ceux qui veulent pouvoir facilement travailler des images.
- Little Snitch est un pare-feu complémentaire, qui vous demande votre avis chaque fois qu’une application veut se connecter à Internet. On choisit si on veut autoriser une fois, toujours ou jamais, et c’est facilement modifiable.
- Default Folder est un accessoire extrêmement utile pour ouvrir ou sauver un fichier dans le dossier de son choix: beaucoup plus rapide que de parcourir l’arborescence.
- AppDelete permet de supprimer, non seulement une application, mais aussi tout ce qui s’y rattache (préférences, “receipts”, ..). Très simple et efficace.
- Popchar, dont j’ai déjà parlé, est pratique pour placer des caractères spéciaux dans un texte.
- AliasMenu permet d’ajouter, dans la barre de menus, des menus “Applications”, “Dossiers” et “Fichiers” où l’on place des alias des éléments que l’on veut. Ces menus peuvent être représentés par une petite icône, de sorte que cela prend peu de place et permet d’accéder aisément à toute une série de dossiers, fichiers et applis: bien plus que le dock ne le permettrait.
- GeekTool, un peu plus technique, permet d’afficher notamment la date sur le fond de l’écran (voir ci-dessous la copie d’écran)
-ABDialer utilise le modem interne (et un câble téléphonique) pour effectuer les appels. Il se sert du carnet d’adresses dont il place les numéros dans un menu; il reste à décrocher son téléphone.
- Menushade permet de choisir la couleur de la barre de menus: j’ai remplacé le blanc brutal d’Apple par un bleu très clair, assorti à mon fond d’écran.

Voilà ce que cela donne, avec sur le fond de l’écran le chiffre 28 qui donne la date du jour (GeekTool), et dans la barre les 3 menus d’AliasMenu et ABDialer.

Continuons avec d’autres applications:
- IKey permet de définir des raccourcis clavier: mon adresse mel c’est F11, mon prénom et mon nom, F5, etc. Bien commode.
- Pinpoint permet de repérer où est le curseur sur l’écran, en l’entourant momentanément d’un cercle rouge ou de toutes sortes d’autres façons. Pratique lorsqu’on a tendance à le perdre, ou encore si on fait un exposé avec rétroprojecteur devant un groupe.
- Alarm Clock Pro déclenche des rappels (messages sur l’écran et signal sonore) aux jours et heures de son choix; attention toutefois à sauvegarder les alarmes que l’on ajoute, en quittant l’appli et en la relançant…
- Disk Inventory permet d’explorer le contenu de son disque dur en visualisant quels sont les fichiers qui prennent de la place. Allez jeter un coup d’oeil sur le site, vous verrez tout de suite à quoi ressemble le résultat.
- Sticky windows est un accessoire permettant de réduire n’importe quelle fenêtre du Mac à un petit onglet sur l’un des bords de l’écran. La fenêtre reste ainsi accessible sans encombrer.
- File Juicer, dans un domaine différent, permet d’extraire en un instant toutes les photos d’un diaporama.
- PdfCompress permet de réduire sensiblement le poids d’un fichier pdf.
- Skim, dont j’ai déjà parlé, est un lecteur et annotateur de pdf très agréable. Sa seule lacune est de ne pas exploiter les liens cliquables; mais Aperçu ne le fait pas non plus.
- J’ai parlé de Provoc sur le site “Pertinences“: c’est à la fois un logiciel et un widget, permettant d’apprendre très facilement du vocabulaire, ou n’importe quelle liste que l’on constitue soi-même. Et c’est gratuit.
- SilverKeeper est un logiciel gratuit de sauvegarde sur un disque externe. En choisissant bien les réglages, il permet de conserver sur le disque externe des fichiers que l’on efface de son disque dur. Par contre les versions successives d’un même fichier se superposent.

Deux petits trucs pour le clavier, avant d’en venir à des logiciels plus techniques:
- Si la touche de blocage majuscule vous dérange (parce que vous avez tendance à la laisser enfoncée sans vous en apercevoir), allez dans les préférences système, “Clavier et souris”, et dans l’onglet “Clavier” cliquez en bas sur “Touches de modification”. Pour la touche de verrouillage majuscules choisissez “aucune opération” et validez. Désormais vous ne pourrez plus verrouiller les majuscules. Cela peut être gênant pour taper un titre, mais c’est tellement mieux que d’avoir à retaper une ligne parce qu’on ne regarde pas son écran et qu’on ne s’est pas aperçu qu’on était en majuscules!
- Si vous voulez rajouter des raccourcis clavier dans une application, allez de même dans les préférences “Clavier et souris” et choisissez l’onglet “Raccourcis clavier”. Cliquez sur le signe “+” et choisissez l’application qui vous intéresse, puis tapez exactement le nom du sous-menu concerné (par exemple “Page précédente”) et le raccourci. Je l’ai fait pour Firefox (en rajoutant “Commande - flèche gauche”, et flèche droite).

Passons à deux logiciels plus spécialisés:
- Textmate est une petite merveille pour le programmeur. C’est le même principe que BBEdit, mais en plus moderne: dossier des divers fichiers d’un projet; possibilité de replier et de déplier des morceaux de code, etc. A remporté en 2006 le prix du meilleur logiciel Mac pour développeur.
- IPassepartout porte bien son nom: il fouille dans tous les fichiers d’un dossier, pour trouver un terme ou une expression technique. Pratique pour explorer le code php d’un logiciel de blog!

Si vous voulez en savoir plus sur tous ces logiciels, rendez-vous sur le site VersionTracker où vous trouverez les appréciations (en anglais) données par des utilisateurs sur ces logiciels et sur beaucoup d’autres.

Complément le 2 septembre: AliasMenu ne fonctionne pas sur les MacIntel. D’autre part les mini-icônes que j’utilise pour lui ne sont peut-être pas d’origine; je les ai peut-être créées avec MenuPics.
25.11.07 - Je découvre “Senuti” qui permet de sauvegarder sur un Mac le contenu de son IPod…

Firefox: plugins que j’utilise

Je viens de me décider à remplacer Safari par Firefox comme navigateur par défaut. Il y a longtemps bien sûr que j’utilise Firefox, mais je franchis ce pas à cause des nombreux plugins que cela me permettra d’utiliser plus systématiquement; un peu aussi parce que Safari 2.0 plante trop souvent sur ma machine…

Voici quelques uns des plugins que j’utilise:
- D’abord l’incontournable barre d’outils “web developer”, si précieuse pour étudier le code et les css d’une page web. Pour gagner de la place en hauteur, je ne la fais apparaître que lorsque je m’en sers.
- Ensuite il y a les outils que j’ai déjà cités dans le billet précédent: MyStickies (que l’on peut facilement activer et désactiver) et JumpKnowledge: ils permettent d’annoter un endroit précis d’une page. Il faut y ajouter ScribFire, pour écrire et avoir sous la main une série de notes: cela convient par exemple quand on explore un ensemble de pages et que l’on veut noter où on en est.
- “Cooliris Previews” permet d’ouvrir une minipage redimensionnable pour chaque lien et d’y circuler sans quitter la page principale; c’est un peu comme “SnapShots”, sauf que Snapshots est mis en place par l’auteur du site alors que Cooliris est un plugin du visiteur; en outre Cooliris permet mieux de voir le contenu de la page et de décider si on y va ou pas.
- “Split browser”, que j’utilise moins fréquemment, permet un peu comme sous Word de voir simultanément deux parties de la même page web. Pratique par exemple pour poster une réponse sur un blog en gardant sous les yeux un autre commentaire ou certaines lignes du texte initial.
- “Add Bookmark here” ajoute dans les sous-menus du menu “Marque pages” un article du même nom, permettant de placer directement les nouveaux signets à l’endroit souhaité.

Et un outil bien utile pour les webmestres: “LinkChecker”, qui colore rapidement en vert ou en rouge les liens d’une page.

Enfin j’utilise “Session Manager”, qui enregistre et restaure l’état de toutes les fenêtres.

Trois outils pour annoter des pages web!

Ces outils sont différents, complémentaires en quelque sorte.

Le premier, MyStickies, est propre à Firefox dont il est un plugin. Il permet de créer des “post-its” que l’on place où l’on veut sur la page, et qui apparaîtront désormais dès qu’on la chargera. C’est un outil personnel, pratique pour garder trace de certaines idées liées à cette page. Attention à ne pas cliquer par erreur sur la croix dans l’angle: cela supprime la note, sans préavis…

Le deuxième, JumpKnowledge, permet de partager ses notes avec tout internaute. C’est une façon, à la limite du détournement de site, de donner à tous son avis sur un autre site! Ce que Jumpknowledge n’hésite pas à faire… Il suffit de mentionner le lien… Pratique pour faire part à un ami de remarques sur un projet de page web sur lequel il vous consulte. L’outil est assez élaboré et sympathique.

Le troisième, Protonotes est un outil collaboratif, c’est à dire que plusieurs auteurs peuvent ajouter leurs commentaires, la page étant mise à jour pour tous, et accessible seulement par ceux à qui on communique l’URL. Un outil de discussion, contrairement au précédent, mais sous la forme de “post-its”. Protonotes ne fonctionne que sous Internet Explorer PC, et peut-être sous Firefox PC avec “IE Tab” (plugin Firefox qui n’existe que pour PC).

Internet réseau social - ziki.com

Internet est un formidable outil de relations sociales. Chacun de nous est en relation par mel avec plusieurs réseaux de correspondants, professionnels, amicaux ou associatifs. Ceux qui veulent aller plus loin et entrer en contact avec des correspondants nouveaux peuvent le faire sur des forums ou en écrivant des commentaires sur des blogs très actifs. Et bien sûr en créant leur propre blog.

Les milieux professionnels connaissent depuis longtemps les rencontres physiques entre internautes permettant de mettre un visage sur un nom, mais aussi de développer de nouveaux contacts. Dans la même ligne, des rencontres de blogueurs, générales ou spécifiques à une catégorie, sont organisées régulièrement; par exemple La république des blogs, rencontre régulière entre blogueurs politiques et avec leurs lecteurs.

On voit maintenant apparaître des sites, sortes d’annuaires, permettant de se présenter dans le but de développer son réseau de relations, de clients ou de visiteurs de son site. C’est le principe de Ziki.com, où l’on s’inscrit sous son vrai nom en indiquant ses centres d’intérêt et, s’il y a lieu, ses divers sites web. Le tout accompagné d’un système de mots clefs.

Ziki.com est intéressant même si on ne s’y inscrit pas: l’annuaire est en libre accès et permet de rechercher par exemple des internautes s’intéressant au langage Java, à la politique, etc. Pour chaque inscrit on voit apparaître une description personnelle ainsi que la liste des derniers billets publiés s’il s’agit d’un bloggueur: on voit tout de suite à quoi la personne s’intéresse.

C’est dans le cadre de mon parcours dans la galaxie des blogs (voir le site “Blogs, blogs, blogs“) que je suis tombé sur Ziki. La recherche par mots clefs m’a permis d’y repérer un certain nombre de blogs intéressants, dont plusieurs que j’ai ajoutés à mon lecteur de flux RSS.

Ziki semble être relativement sur ses débuts. Il a actuellement 8000 inscrits, et une trentaine de nouvelles inscriptions ont lieu tous les jours.
Quelques petits défauts - à vrai dire secondaires par rapport à la puissance de l’outil:
- La circulation dans les pages est parfois défectueuse sous Mac (Safari ou Firefox): à la 4° ou 5° page, plus rien ne s’affiche; mais en recommençant à la page 1 on finit par avoir ce que l’on veut.
- Les mots-clefs que l’on choisit quand on s’inscrit apparaissent dans l’ordre de leur “popularité”, et non dans l’ordre où on les a inscrits: discutable. En outre la liste des mots-clefs est sélective: j’ai mis le mot clef “religion”, et ne suis pas le seul à l’avoir mis car une recherche sur ce mot donne des réponses; mais il n’apparaît pas dans la liste - soi-disant complète - des mots clefs…
- Enfin la liste des billets publiés n’est pas dans l’ordre des dates! Je soupçonne le lecteur de flux RSS utilisé d’être défectueux. Il n’a de même pas accepté un autre de mes flux, qui est pourtant lu sans difficulté par les lecteurs RSS courants.

Webwag: une page vraiment sur mesure

Dans la même ligne que Yahoo, Google, Netvibes et beaucoup d’autres, Webwag.com permet à chaque internaute de se créer une page web regroupant ses principaux centres d’intérêt: si vous avez l’habitude tous les matins de consulter plusieurs sites pour y voir la météo, les cours de la bourse ou le trafic routier, tout cela peut être regroupé en une seule page composée de modules appelés “widgets” qui sont disponibles en grand nombre.

La force de WebWag est de permettre de définir soi-même exactement ce que l’on veut afficher, en le “découpant” sur n’importe quel site web: on crée en somme ses propres “Widgets à la demande”. Les prestataires concurrents n’ont pour l’instant semble-t-il rien d’équivalent.

Je me suis donc créé une telle page en allant découper sur le site de la chaine Météo un rectangle correspondant aux prévisions à 5 jours de plusieurs villes qui m’intéressent; j’y ai ajouté la hauteur de neige de ma station de ski favorite, et le sommaire des sites Cef.fr (une colonne), Croire.com et “Le jour du Seigneur”. Et puis, tant qu’à faire, une ou deux webcams, qui s’actualisent automatiquement.

C’est gratuit, bien sûr…

Sur Macintosh je note que cela marche mieux sous Safari que sous Firefox, où la capture de zones d’écran pour définir un “widget” ne semble pas fonctionner.

Protéger ses données

Il peut m’arriver de laisser un ami s’asseoir devant mon ordinateur, par exemple pour consulter son courrier; ou alors c’est un neveu ou un petit fils qu’on laisse jouer ou dessiner.
Et puis un jour l’enfant grandit, ou l’ami est indiscret, et il jette un oeil sur vos informations…

Les précautions à prendre pour éviter cette intrusion dans vos fichiers sont assez simples; je les décris ici dans le cas du Macintosh (OS 10.4), laissant les utilisateurs PC traduire dans leur langage. Je ne donnerai pas les détails techniques, voulant surtout constituer ici un aide-mémoire:

- D’abord créer un compte “visiteur”, en plus de votre compte.
- Ensuite désactiver le démarrage automatique à votre nom (à chaque démarrage, il faudra donner son mot de passe).
- Associer à l’économiseur d’écran un mot de passe… (et régler le délai de déclenchement de celui-ci)
- Enfin penser à protéger les données sauvegardées sur un disque externe (j’utilise pour les sauvegardes l’excellent logiciel “Silverkeeper”), et pour cela créer avec l’utilitaire disque une image disque cryptée…

Reste à activer la “permutation rapide d’utilisateur”, ce qui se fait de façon plus agréable avec l’utilitaire Winswitch , qui remplace les noms utilisateurs par des icônes.

3.1.08 - Bien entendu, dès que l’on quitte son ordinateur, il faut activer l’économiseur d’écran, et le mieux pour cela est de lui associer un des coins de l’écran.
26.04.08 - Je découvre que Firefox ne protège les mots de passe qu’on lui confie que si on définit dans les Préférences/sécurité un mot de passe principal; sinon quiconque a accès au navigateur peut voir tous les mots de passe en clair (dans “Préférences/sécurité”).

Utiliser les flux RSS

En complément des textes que j’ai déjà consacrés à ce sujet, et dont on trouvera la liste à la fin de ce billet, voici quelques précisions pour les personnes qui essaient de se mettre au RSS et éventuellement n’y arrivent pas!

Tout d’abord une page rss ou xml n’est pas faite pour être ouverte par un navigateur web! C’est un fichier d’une autre nature. Donc si vous essayez d’ouvrir une page telle que “http://www.ladoc.org/ladoc.xml” avec un navigateur web, cela ne donnera en général rien d’utilisable! Ce genre d’URL est fait pour être lu autrement…

Il y a trois façons d’utiliser un “flux” RSS (désigné par une URL telle que ladoc.xml, ou bien encore d’autres extensions telles que .rss etc.):
- soit d’utiliser un lecteur spécialisé, donc un logiciel autre que votre navigateur web: c’est de loin la solution beaucoup la plus appropriée, j’y reviendrai un peu plus loin.
- soit d’utiliser un site permettant de créer votre “page personnelle”, par exemple Netvibes, et d’y créer des “pavés” d’information (”widgets”).
- soit d’utiliser le navigateur web, s’il le permet, en créant des signets.

Une liste de logiciels spécialisés figure sur cette page dans l’encadré à droite. Thunderbird est un logiciel de courrier qui a un module RSS. Autre logiciel RSS pour PC non signalé par l’AFP: FeedReader (en français). Quelques uns de ces logiciels sont en anglais; certains sont payants d’autres gratuits. Thunderbird (pour PC ou pour Mac) est un peu moins commode qu’un vrai lecteur RSS.

Si, plutôt que d’utiliser un de ces logiciels, vous voulez vous contenter de votre navigateur web, voici le mode d’emploi dans le cas de Firefox (je ne suis pas sûr qu’Internet Explorer ait cette fonction):
Lorsque vous vous trouvez sur un site pour lequel un flux RSS existe, il apparaît - si le site a été conçu correctement - un petit logo, orange dans le cas de Firefox, qui se trouve dans la même “barre de navigation” que l’URL que vous avez tapé, mais à droite (dans les vieilles versions de Firefox c’était en bas à droite de la page web).
Cliquer (clic normal) sur ce logo (qui représente plus ou moins des ondes).
Un menu apparaît qui vous permet d’ajouter un signet, soit dans la “barre personnelle” (barre que l’on peut faire apparaître ou non juste en dessous de la barre de navigation), soit dans les marque pages (que l’on peut faire apparaître comme une colonne de gauche dans le navigateur).
Si vous choisissez la barre personnelle, les différentes informations venant du flux RSS apparaîtront comme un menu déroulant; c’est peu pratique, car il faut cliquer séparément pour chaque site, et on n’a aucune autre information que le titre. Si vous choisissez de le mettre dans le marque pages, le flux RSS apparaîtra comme une ligne précédée d’un triangle dans la colonne de gauche du navigateur; en cliquant sur le triangle vous ferez apparaître les différentes informations du flux, et un clic sur une ligne fera apparaître la page web correspondante.

Un lecteur RSS spécialisé a le gros avantage de vous permettre de voir d’un seul coup d’oeil, parmi les sites dont vous voulez suivre les nouveautés (journaux, sites spécialisés dans toutes sortes de domaines,…), lesquels ont des nouveautés, et de circuler d’une nouveauté à l’autre d’un simple appui sur les flèches du clavier: pour chaque site il apparaît alors la liste des nouveautés, et si vous en choisissez une (flèche droite puis éventuellement flèche bas) un résumé apparaît dans la troisième partie de la fenêtre.

Voir à ce sujet:
A quoi ressemble un lecteur spécialisé
Thunderbird…
Pourquoi utiliser le RSS