Japon, Israël: un contraste incroyable

Je suis en train de lire, plus ou moins simultanément, un livre sur Israël (« Startup Nation ») et un livre sur le Japon (« Un pays très incorrect »).

L’auteur du livre sur le Japon, Jean-Marie Bouissou, décrit sans chercher à la minimiser la pression sociale extrêmement puissante qui s’exerce dans tous les aspects de la société japonaise, où il s’agit de faire corps, d’accepter les règles et de les suivre méticuleusement.

Au contraire, Israël est le lieu d’une confrontation permanente et libre des opinions, un laboratoire d’idées extraordinaire, où tout est toujours à confronter, à analyser, à remettre en cause. Les nombreux exemples donnés par les auteurs du livre (Dan Senor et Saul Singer – livre en anglais) montrent combien les conditions de la vie en Israël, avec notamment le risque permanent de guerre, affutent les esprits et remettent en cause les idées trop simples: d’où notamment la réussite exceptionnelle des startups israéliennes.

Le contraste entre les deux pays est incroyable. Senor et Singer donnent notamment diverses comparaisons internationales (USA, Singapour etc.), pour montrer combien l’attitude d’esprit des israéliens est plus ouverte. Livre de publicité pour Israël? Pas vraiment; surtout une réflexion solide sur les attitudes intellectuelles et humaines efficaces, et libres, créées par la situation du pays.

A noter simplement une curieuse maladresse au début du livre sur Israël, qui s’ouvre sur un exemple qui fut finalement un échec retentissant. Sinon le lecteur de Science-Fiction que je suis pense à la fois, en le lisant, au « Monde des Non-A » et à « Dosadi », comme des exemples de ce qu’est Israël !

Et quant au Japon, quoi qu’en dise Jean-Marie Bouissou qui y vit avec ses enfants, son livre me découragerait plutôt, pour ma part, de m’y rendre…

Laisser une réponse