« Stratégie missionnaire »?

« Stratégie missionnaire », ou présence au monde?
Dans des blogs américains – souvent protestants – on évoque les changements actuels du monde, et la façon dont les chrétiens devraient revoir leur « stratégie missionnaire ».
Personnellement je m’intéresse à être homme parmi les hommes, et à aimer. Certes, en tant que membre d’une église, j’ai – ou devrais avoir – le souci de faire connaître ce qu’elle est et propose. Mais cette stratégie missionnaire, protestante, me fait beaucoup penser à ce que j’ai souvent reproché aux papes: de vouloir « faire connaître la vérité » aux hommes; de ne pas se placer dans un dialogue à égalité.
Certes il y a le fameux « Allez et enseignez! » de Matthieu (28,20), mais c’est la suite du verset précédent: c’est aux disciples qu’il faut enseigner.
Ce n’est pas en croyant enseigner le monde que l’on fera des disciples. C’est en aimant, et en témoignant lorsque l’Esprit nous y invite. C’est lui qui définit la stratégie.

2 commentaires sur “« Stratégie missionnaire »?”

  1. Richard NINEY dit :

    Je vous invite à relire l’êpitre de Paul aux Romains chapitre 10- 14 à 17.
    Heureusement que Paul et les apôtres ne se sont pas contentés de vos conseils!
    Fraternellement

  2. Ph.Lestang dit :

    Cher Richard,
    Vous commentez ci-dessus un billet qui date de 2011.
    Paul écrit en effet – notamment – « Comment entendre sans prédicateur ? »
    Quand je parle de « présence au monde », c’est une façon fraternelle de parler aux hommes.
    Mais j’ai largement oublié le contexte dans lequel j’ai écrit ce billet. Et j’ai publié plusieurs livres depuis…

Laisser une réponse