« Oui, j’ai vraiment péché »

Une bonne nouvelle, que je viens seulement d’apprendre par mon ami le père X. :
Nous n’aurons pas à dire: « C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute ! »

Pour ceux qui ont raté les épisodes précédents, il y avait un désaccord depuis plusieurs années entre, d’une part les Conférences épiscopales francophones, et d’autre part la « Congrégation pour le culte divin », concernant plusieurs phrases du nouveau missel officiel francophone (comportant notamment la nouvelle traduction du Notre Père): la mise en vigueur de celui-ci était donc bloquée depuis plusieurs années.

« Rome » (en la personne du Cardinal Sarah, préfet de la dite congrégation) exigeait que le missel francophone soit strictement fidèle à la version latine, considérée comme la référence. Cela conduisait notamment à abandonner l’actuel « Oui, j’ai vraiment péché » dans le Confiteor au début de la messe, pour revenir à l’antique « C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute »..

Le Pape a tranché en septembre dernier, d’abord en réaffirmant l’autorité des conférences épiscopales, puis en « recadrant » explicitement le cardinal Sarah.

Voir ces articles de La Croix (pour abonnés seulement): un et deux.
Et la même information ici:

http://www.chemindamourverslepere.com/archive/2017/09/10/magnum-principium-motu-proprio-du-pape-sur-la-traduction-de-5978417.html

http://nsae.fr/2017/10/27/traductions-liturgiques-le-pape-desavoue-le-cardinal-sarah/

Ainsi que par exemple ce texte très critique contre le Pape:
http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/le-pape-corrige-le-cardinal-sarah.php

Laisser une réponse