Les intellectuels aiment-ils?

Un récent article de Benoit XVI-Ratzinger a été peu apprécié par certaines communautés juives.

Joseph Ratzinger-Benoit XVI explique en effet que « une interprétation théologique de l’Etat d’Israël, qui relie la fondation de l’Etat juif à la promesse biblique de la terre, est impossible selon la compréhension chrétienne”. 

Je suggère pour ma part que « imparfaite est notre science, imparfaite est notre connaissance » ! (Saint Paul).

Est-ce aux chrétiens, si titrés soient-ils, de décider ce que Dieu a prévu pour Israël?

Le problème des intellectuels, c’est que souvent ils oublient que l’essentiel nous dépasse (n’est-ce pas, Saint Ex?)

Il s’agit d’aimer. Et pas de remplacer l’amour, ainsi que la foi, par des raisonnements. C’est le problème des intellectuels, et de l’Eglise, en tout temps.

(Billet d’humeur, je le reconnais: « Tais-toi donc, grand Jacques / Joseph…! Que sais-tu du plan de Dieu? »)

Post Scriptum – Je pense à la fin de l’épisode de l’aveugle né: « Vous dites ‘nous savons’ – c’est pourquoi vous restez aveugles »  (Trad Ph.L. / Le R.A.)

Laisser une réponse